La place des choses

de Baptiste Aubert

(2022, AREC, 75 min.)

Réalisation: Baptiste Aubert

Production : Céline Pernet

Image : Baptiste Aubert

Son : Baptiste Aubert, Dorothea Wawrinka, Alexandre Lecoultre

Montage : Amélie Bussy

Mixage : Jérôme Cuendet

Étalonnage : Pierre Reischer

Sous-titrage et post-production : Rebecca Siegfried

Création affiche : Esther Haldemann, Beat Schweizer, Bojana Antovic

Durée: 75 min.

Facebook

Instagram

synopsis

En Belgique, dans l’ancienne ville industrielle de Verviers, j’ai filmé un groupe d’hommes qui conservaient et réparaient d’anciennes machines textiles. Imitant leur passion, j'ai moi aussi commencé une collection et me suis mis à arpenter les brocantes de la ville à la recherche de navettes de métiers à tisser. A travers l’ethnographie de ces deux collections, le film La place des choses questionne les objets qui traversent nos vies et explore notre rapport à la mémoire et au passé. 

Teaser

Ce film est réalisé dans le cadre d’une recherche de doctorat menée à l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel. Sa réalisation a bénéficié d’une bourse d’aide à l’écriture de Pro cinéma Berne et du Fonds National Suisse. 

be_film3a.png
Logo_Ethno_nb.gif

publications

2021. Aubert Baptiste. “Un cimetière de machines en guise de lieu de mémoire”. in Octave Debary et Régine Bonnefoit (eds.) Art et lieux de mémoire: entretiens avec Pierre Nora. Neuchâtel: éditions Alphil. P. 161 à 180.

 

2021. “Faire la navette : construire une objet-témoin de la mémoire collective de la ville post-industrielle de Verviers en Belgique”. Intermédialités / Intermediality (témoigner), numéro 36.